Catégories : Actualités

Juillet 2022. C’est bien connu, le bateau cela coute cher, même un vieux bateau, surtout un vieux bateau comme le nôtre. Mais combien ?

Pour remplacer certains bordés, dont l’état avait été jugé assez acceptable lors de la première restauration pour ne pas être changés et pour refaire la voute et le tableau arrière, il faut compter cent mille euros, auxquels viennent s’ajouter vingt mille euros pour l’extension de la toiture. Alors comment on fait ?

Bien sûr on puise dans la caisse, mais en dépit de la générosité de certains amis de l’association, c’est bien loin d’être suffisant. Toutefois, cela reste capital, car nous montrons ainsi que nous « faisons notre part  » en autofinançant 20% du budget de restauration.

Il faut ensuite se mettre à constituer des dossiers, souvent de gros dossiers et à contacter des collectivités. Et là, miracle, on tombe sur des gens formidables, qui nous écoutent, qui nous comprennent et qui au bout du compte acceptent souvent de nous aider. On ne citera pas de nom ici, mais sachez que leur carte de visite porte la marque de la DRAC de Rennes, de la Ville de Saint-Malo ou de la Région Bretagne. Si les travaux de l’Ar Zénith sont en bonne voie et si le bateau est sauvé, c’est à eux qu’on le doit, sachez- le.